Ressentir l'engagement des postérieurs

Publié le par Greg

La semaine dernière, comme il fait -3 000 °C, nous travaillons en manège.

En fin de détente, Ra. me semble détendue et bien sur ma main...Ce n'est pas l'avis d'An. qui juge que la jument n'est pas assez ronde et que mes rênes sont trop longues. Je raccourcis jusqu'en "position CSO" ce qui surprend Ra., car je reste en position de travail assis.

Après un dialogue de quelques minutes (je n'ai pas dit une bataille), elle fini par accepter ce que je lui demande, moyennant une activité de jambe plus importante.

An. nous demande de varier l'amplitude du trot sur des périodes de 5 secondes. C'est a ce moment que j'ai ressenti l'activité des postérieurs dans mes mains, dans les 5 secondes de plus forte activité. J'ai ressenti la même chose que lorsqu'on monte une pente, on sent bien les postérieurs qui travaillent !

An. est d'ailleurs satisfaite et m'indique qu'il faut plus arrondir les chevaux pour qu'il travaille mieux. Ce qui est fou, c'est le raccourci que j'ai du faire sur les rênes pour comprimer/arrondir la bête ! Ce qui est fou, c'est que j'ai vraiment ressenti le dos se tendre et les postérieurs travailler plus fortement ! En trot allongé, puis petit à petit en trot de travail !

En fait, je pensais que le cheval travaillait correctement alors que ce n'était pas le cas ! J'avais bien la mise en main et la détente, mais pas l'engagement...Autant dire que ça ne servait presque à rien !!!!

Il faut impérativement que je reteste la chose sur d'autres chevaux !

Nota : J'ai retesté et j'ai bien ressenti l'engagement. Par contre, cela demande pas mal de sensibilité de la main...Ne pas se battre, relâcher, tout en gardant le contact ! Ce n'est vraiment pas simple car le contact se perd très facilement, le cheval préférant éviter l'effort (ce que je ferais également si j'étais à sa place :) ).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article