Bilan de 12 mois d'équitation

12 mois, soit environ 80 reprises...Autant dire que je suis encore un débutant dégrossi, débutant d'une quarantaine d'années qui continue à prendre beaucoup de plaisir.

Progrès

Bon, histoire de me la péter, commencons par les progrès :

Assiette

 

J'ai l'impression d'avoir encore amélioré mon assiette, surtout dans un trot plus rapide...

En fait, régulièrement, je me pose la question : suis je détendu des jambes ou pas ? Et je refais un petit check en commencant par les aducteurs et en finissant par les pieds...

 

Au galop, j'ai ponctuellement l'impression que mes pieds se balancent librement au bout de mes jambes un peu comme si mes pieds étaient au bout d'un baton articulé (l'articulation étant le genou...)

 

Incurvation

Je sens  très clairement et commence à gérer les effets combinés de la jambe intérieure, de la rêne d'appui intérieure ou extérieure. L'usage combiné permettant de gérer l'incurvation et la trajectoire...

Je vois bien l'impact de l'utilisation unique de la jambe intérieure ou de la rêne d'appui intérieure sur l'avant main (épaule, encolure, tête)

 

Je pressens une logique entre l'avant main et l'arrière main (sur le sujet de l'incurvation) qui est loin d'être clair...

Aujourd'hui, l'arrière main se contente de suivre l'avant main...(sur le sujet de l'incurvation).

La "séparation" avant main, arrière main ne m'apparait pas claire...

 

Equilibre du cavalier

je découvre depuis peu l'intérêt de l'équilibre du cavalier (sur les étriers) pour conserver l'équilibre du cheval...Jusqu'à présent, je me mettais à l'équilibre qu'une foulée avant un saut (En gros, tout ce qu'il faut faire pour déséquilibrer le cheval... )

Voire, au trot, je restais à l'équilibre pour soulager le cheval et faire travailler mes articulations (cheville, genou, hanche).

 

Equilibre du cheval

Je commence à ressentir cette fuite en avant, ce manque de contrôle (notamment au galop), comme si le cheval était en perpetuel déséquilibre vers l'avant (nécessaire pour avancer), mais non contrôlé...

Très récemment, j'ai remarqué qu'il était simple (tout est relatif...) de contrôler ce déséquilibre, en se redressant avec des rênes plus courtes tout en donnant de la jambe...L'effet est immédiat, l'encolure se redresse,  le galop se ralentit immédiatement. (grace aux postérieurs qui s'avance plus sous le cheval)

Difficultés

Elles sont nombreuses, bah, faut pas rêver, l'équitation est une discipline éminement complexe...

 

Contact avec la bouche

 

Jusqu'à présent, ce que je trouve le plus difficile, c'est sans aucun doute le contact avec la bouche...

C'est un concept très subjectif qu'il faut expérimenter pas soi même...

Je suis incapable de savoir si la pression sur mes rênes est trop importante ou pas...En plus, chaque cheval a une sensibilité différente, ce qui rend le travail encore plus dur.

Quand je regarde d'autres cavaliers, je constate très souvent des défauts de main qui me semblent prouver que je ne suis pas le seul à avoir cette difficulté.

 

Incurvation 

J'éprouve des difficultés sur la régularité des cercles ou voltes...Fréquemment, le cheval s'effondre sur l'intérieur, à savoir qu'il se met à couper les tournants...

Bah, t'as qu'a le repousser avec la jambe intérieure, une rêne d'appui et la cravache placée à l'intérieur !!!

C'est vrai, mais ça c'est la théorie ! J'ai beau soutenir avec la jambe, avec la rêne d'appui et la cravache, c'est la cata...

Sans doute un problème d'équilibre et/ou d'ordres contradictoires!!!

 

Adducteurs

Je me contracte encore régulièrement des adducteurs...C'est un réflexe qu'il est très difficile de gérer...

Notamment quand le trot est très rapide dans une transition descendante, il suffit alors de perdre une fraction de seconde le rythme pour :

 1 - déclencher le réflexe musculaire des adducteurs,
 2 - amplifier la perte de rythme
 3 - saluer le retour du sac à patates ! 

 

Equilibre

J'ai du mal à me redresser à l'équilibre (aux trois allures), je pense que je ne suis pas assez droit, j'ai l'impression d'être un peu trop en boule, comme si mes bras étaient trop court...Il semblerait qu'il faudrait que j'avance plus mon bassin...C'est quelquechose que je travaille énormément....Sans grand succès, jusqu'à présent...

Découvertes

C'est bien parceque vous insistez que je vais enfin dévoiler mes grandes découvertes qui m'ont permis d'obtenir le niveau exceptionnel qui est le mien (ndlr ! c'est bien sûr une plaisanterie, je reste un débutant adulte dégrossi )

 

 - La première, c'est que la cravache se porte toujours du coté intérieur, cela participe très clairement à éviter que le cheval ne coupe les tournants ou raccourcisse ses voltes !

 - La deuxième, c'est que le contrôle du galop et du trot passe par une action de jambe significative couplée au corps qui se redresse et des rênes courtes. Le cheval se redresse et ralentit naturellement !

 - La troisième c'est que pour conserver le galop dans le voltes ou pour obtenir un galop beaucoup plus lent, il suffit de marquer le rythme avec la jambe intérieure tout en appliquant la deuxième découverte...

 - La quatrième, c'est la mise en main obtenue en alternant des cercles en rêne d'ouverture et en rêne d'appui. Le cheval descend légèrement sa tête en mettant son chanfrein (partie entre les naseaux et les oreilles) quasiment à la vertical. Tout devient beaucoup plus facile, moins de mouvement de tête, contrôle de l'allure, réactivité aux jambes,... (quelques chevaux adoptent très rapidement la position, pour d'autres c'est beaucoup plus complexe)

- Enfin, quand on fait une rêne d'appui, la main opposée doit également se déplacer pour ne pas contrer le mouvement...

 

Nota : Il ne faut certainement pas prendre mes propos pour des faits équestres avérés, je ne fait que retranscrire un sentiment, des sensations liés à mon niveau actuel. Il est probable qu'il doit y avoir quelques certitudes infondées dans mes propos...

L'avenir me le dira !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :