Bilan de 6 mois d'équitation...

Et oui, déjà 6 mois...Pour mémoire, je suis un cavalier adulte débutant d'une petite quarantaine d'années.

Qu'ai je appris de plus depuis mon précédent bilan ?

 

En fait le plus gros progrès est lié à la détente de l'ensemble du corps. C'est vraiment la clé de l'équitation (en tout cas la première clé), la détente du cavalier a de nombreuses vertues pour le cheval et le cavalier (assiette, fatigue, respect de la bouche du cheval, et j'en passe...)

L'assiette

J'ai encore amélioré mon assiette au trot et au galop. Pas de secret, il suffit juste de multiplier les reprises sans étriers, de remonter (puis redescendre) les genoux sur le pommeau pour placer ses fesses et se maintenir droit en ayant la sensation d'être légèrement en arrière pour faciliter le mouvement du bassin...

 

Et SURTOUT ne pas SERRER les jambes ! Serrer les jambes bloque le bassin et tout le corps jusqu'aux épaules. Comme le corp est bloqué, il est alors impossible d'absorber les chocs en souplesse, le corps rebondit en permanence sur la selle, l'équilibre devient extrêmement précaire et difficile à gérer...

La détente du bas du corps et l'accompagnement de la selle par le bassin font tout le travail, d'un seul coup, plus de problème d'équilibre !

 

Un bon conseil sur le sujet, en plus de se détendre, est de réveiller la "shakira" que chacun à en soi. Savoir bouger son bassin est primordial. Je suis certain que faire tourner un cerceau autour de son corps est un exercice excellent !

 

Un déclic important a été lié à l'écartement léger des genoux (pas serrés à la selle) et au poids dans les talons, immédiatement, les mollets viennent en contact avec les flancs du cheval. Ce qui améliore très considérablement le ressenti dans les mouvements du cheval.

 

Cette amélioration de l'assiette se ressent quasiment à chaque transition. Comme on n'est plus gêné par son équilibre, tout devient plus facile.

Finesse ?

Je n'arrive pas toujours à me faire comprendre par ma monture...

 

Certaines fois, je souhaiterais que mon cheval accélère, mais il ne réagit pas forcément tout de suite, d'autre fois je souhaiterais qu'il ralentisse sans que j'ai besoin de lui détruire la bouche.

Ressentir la force à utiliser pour une action de jambe ou de rêne n'est pas évident, je suppose que c'est l'origine de la finesse et du tact équestre ?

Incurvation

L'incurvation est essentielle pour tourner correctement, je visualise de mieux en mieux l'incurvation du cheval autour de la jambe intérieure et le travail de la jambe à la sangle. "La jambe intérieure est un mat autour duquel le cheval doit tourner..." Ca me parait être un exemple parlant...

Par contre, je ne vois pas trop l'intérêt de la jambe isolée...Je sais que c'est pour contrôler le déplacement des hanches, mais je ne ressens rien...

Conseil Principal

Bien entendu, j'ai de nombreux défauts (en équitation bien sûr), cela dit je pense que le principal défaut, à l'origine de beaucoup de choses, est lié à des tensions musculaires inconscientes...Le principal conseil sur le sujet est de monter à cheval sans penser à une position de référence...Il s'agit juste d'être bien et détendu sur son cheval...Corriger la position une fois la détente acquise ne devrait pas poser de problèmes.(N.B. : Ce n'est que l'avis d'un débutant)

 

A bien y réflechir, s'il y a bien un conseil principal à donner en équitation débutante, c'est "ne vous crispez jamais, DETENDEZ VOUS de partout jambes, bras, épaules dos, pectoraux....". Tout le reste viendra facilement et naturellement.

Note 2014 : Se détendre, se détendre, se détendre et ne pas rechigner la mise en selle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :