S'alléger

Publié le par Greg

Encore une remarque qui m'a pas mal travaillé : "Tu es trop lourd dans ta selle, allège toi !"

Le scientifique en moi devient sceptique...Ben je fais toujours le même poids non ?

En cherchant ce que je faisais de mal, deux choses me sont apparues (alléluia ! :) ) :

  • quand un cheval n'est pas dans une impulsion suffisante, un départ au galop n'est pas immédiat. Le cheval ignore mon action de jambe et mets 3 ou 4 foulées avant de partir. C'est justement quand je renouvelle mon aide de départ que je m’alourdit dans ma selle pour avoir plus de force dans la jambe. Mais en voulant renforcer mon action de jambe, j'obtiens l'effet inverse de ce qu'il faudrait faire. Au lieu de faciliter le passage de l'épaule je la charge plus encore.
  • sur des barres au sol au galop, la trop grande volonté de contrôle étouffe petit à petit l'impulsion et peut entrainer un galop désuni...C'est le même principe, au lieu d'alléger pour laisser le cheval faire son job je le gêne.

Mais alors, comment faire ?

Ben c'est simple, avoir un cheval dans l'impulsion règle 70% des problèmes, les 30% autres sont liés à des mains plus ouvertes et à plus d'appui dans les étriers. Bon, pour faire encore plus simple il ne faut pas gêner son cheval

A méditer.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article