Rêne extérieure

Publié le par Greg

Pas si simple que ça de bien utiliser la rêne extérieure qui chez le débutant (et le beaucoup moins débutant) est la plupart du temps détendue...Pourtant "tous le monde" (c'est large hein ?) va vous expliquer que cette rêne extérieure est la "rêne régulatrice" qui va résoudre tous les problèmes :

  • le cheval glisse sur l'extérieur, pas de problème la rêne extérieure vient contrôler ses épaules
  • le cheval accélère, pas de problème la rêne extérieure vient également contrôler les épaules
  • etc.

Bon, tout ça parait miraculeux...Mais il ne faut pas oublier deux règles ultra importantes :

  • Ne pas tirer sur la rêne intérieure (pas de rêne directe intérieure)...C'est tout bête mais c'est très dur...Le cavalier débutant (et le beaucoup moins débutant) a vite fait de tirer pour obtenir le pli intérieur...C'est une grossière erreur...Le cheval se raidit et fait l'action inverse à celle voulue !
  • La rêne extérieure doit impérativement garder de la tension, qui variera en fonction de l'équilibre et de la compréhension du cheval. Le cavalier débutant (et le beaucoup moins débutant) a vite fait d'oublier complètement cette rêne...c'est une grossière erreur...Le cheval n'a plus de couloir et glisse allègrement vers la porte de sortie : la rêne la moins tendue, la rêne extérieure...

Au final, le cavalier doit ressentir les actions intérieures (rêne, jambe) sur la rêne extérieure...C'est là ou le bas blesse souvent...Il n'est pas si aisé de ressentir la tension qui augmente dans la rêne extérieure...Forcément, la tension n'étant pas constante dans cette rêne, il n'apparait pas facile de ressentir de variations...

Autant dire que si le cheval n'est pas en place, c'est peine perdue ! En plus obtenir un cheval en place sans rêne extérieure...C'est mort ! (En club, seuls quelques rares exceptions se mettent en place tous seuls).

Par ailleurs, réussir à appréhender que la rêne extérieure régule la vitesse est loin d'être aisé. L'idée n'est pas d'utiliser la rêne pour pousser vers l'intérieure, mais pour freiner l'avancement de l'épaule...Pour ma part, c'est une subtilité qui m'échappe encore...

Conclusion...Concentrez vous sur la rêne extérieure, c'est la clé de bien des problèmes !

Publié dans Rêne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article